List  Syndrome du museau blanc
Padlock  Connexion sécurisée
Padlock  Outils

Syndrome du museau blanc – Québec

Bat with white muzzle characteristic of white nose syndromeLe syndrome du museau blanc (SMB) est une maladie nouvelle maladie affectant les chauves-souris de l’Amérique du Nord. Le SMB a été découvert en 2006 dans une grotte près d'Albany, dans l’état de New York, et depuis lors, il s'est répandu dans le nord-est des États-Unis et au Canada. Le SMB est causé par un champignon, Pseudogymnoascus destructans, qui se développe dans les sites d’hibernation (grottes ou mines abandonnées) seulement durant l’hiver. Les chauves-souris atteintes de cette infection fongique se réveillent plus fréquemment de l’hibernation, ce qui réduit rapidement leurs réserves d’énergie, jusqu’à mourir d’épuisement. Jusqu'à présent, le SMB a causé la mort d’environ 5,7 à 6,7 millions de chauves-souris dans le nord-est des États-Unis et du Canada.

 

La première occurrence du SMB dans la province de Québec a été observée en mars 2010 à la Caverne Laflèche dans la région de l'Outaouais. En 2013, le SMB a été documenté dans tout l'ouest de la province, et ce, jusqu’à Chibougamau dans le Nord. Aucune observation du SMB n'a encore été signalée dans les régions du Bas-Saint-Laurent, de la Côte-Nord, et de la Gaspésie. Le déclin des populations a été drastique dans plusieurs hibernacles de la province qui a abritaient des populations de milliers de chauves-souris durant l'hiver. À ce jour, on compte généralement moins d’une trentaine de chauves-souris par site, et dans certains cas, elles ont même entièrement disparu.

 

Le ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) est très préoccupé par les conséquences du SMB sur les populations de chauves-souris. Depuis la découverte du SMB aux États-Unis, le MDDEFP fait la surveillance des hibernacles de chauves-souris afin d’évaluer la mortalité printanière et la progression de la maladie dans la province. Des outils de communication et un guide de mesures de biosécurité et de décontamination lors de visites de cavernes ou de mines ont été produits pour contribuer à ralentir la propagation du SMB et à sensibiliser le public à cette problématique. Des inventaires acoustiques et le suivi de maternités, les sites où les femelles se regroupent pour se reproduire et nourrir leurs jeunes, sont également réalisés durant l'été afin de mieux suivre l'évolution des populations.

 

Le MDDEFP sollicite la collaboration des citoyens pour suivre l’évolution des populations de chauves-souris dans la province. Les citoyens sont invités à signaler les observations de chauves-souris mortes ou volant en plein jour, entre novembre et mai, en composant sans frais le 1 877 346-6763. Le public est également invité à aider le MDDEFP à localiser les maternités utilisées par des colonies de chauves-souris durant l'été en remplissant le formulaire disponible sur le site Internet suivant : http://www.mddefp.gouv.qc.ca/faune/sante-maladies/syndrome-chauve-souris.htm. Le ministère rappelle qu’il est important de ne pas toucher les chauves-souris, puisqu’un faible nombre peut être infecté par le virus de la rage, une maladie mortelle chez l’humain.

 

Pour de plus amples informations sur les chauves-souris et le syndrome du museau blanc au Québec, consultez le site Internet suivant :

MDDEFP
http://www.mddefp.gouv.qc.ca/faune/sante-maladies/syndrome-chauve-souris.htm.