List  Syndrome du museau blanc
Padlock  Connexion sécurisée
Padlock  Outils

Le syndrome du museau blanc - Décontamination

Décontamination du matériel et des vêtements pour prévenir la propagation du syndrome du museau blanc (champignon responsable : Pseudogymnoascus destructans) au Canada.

Contexte

Le champignon responsable du syndrome du museau blanc chez les chauves souris, le Pseudogymnoascus destructans (P.d.), se développe sur les chauves souris, sur le sol et sur différentes matières. Il produit des spores (conidies), de petites unités de champignon dont la taille et les caractéristiques sont semblables à celles de la poussière et qui peuvent être transportées sur de grandes distances, après quoi elles peuvent atterrir sur le sol ou d’autres substrats, se développer et produire d’autres champignons et d’autres spores.

Les chauves souris elles-mêmes transportent les spores, et ont contribué à la propagation du P.d. dans de grandes parties de l’Amérique du Nord.

Les humains risquent aussi de disséminer le champignon simplement en visitant un milieu où le P.d. est présent, puis en se rendant dans un autre milieu favorable au développement du champignon. Les spores sur les vêtements et le matériel peuvent ainsi être transportées d’un endroit à l’autre, et pourraient facilement introduire le P.d. dans d’autres lieux où il se développera et menacera la santé des chauves souris hibernant dans le même milieu.

 

À quoi sert la décontamination?

Le syndrome du museau blanc est une très grave maladie qui a tué des millions de chauves souris en Amérique du Nord depuis 2006. Certaines des espèces touchées, qui comptaient auparavant parmi les mammifères les plus nombreux du continent, sont maintenant rares et risquent de disparaître complètement dans les régions où la maladie est présente. Les chauves souris sont précieuses pour de nombreuses raisons – écologiques, économiques et esthétiques.

Le geste le plus important qu’une personne peut poser pour réduire les dommages causés par le syndrome du museau blanc est de s’assurer qu’elle ne dissémine pas le champignon dans des lieux non contaminés. La seule façon d’y parvenir est de décontaminer les vêtements et le matériel susceptibles d’être entrés en contact avec le champignon et qui seront transportés dans des endroits où celui ci n’est pas présent, peu importe que cet endroit se trouve à 10 km ou à 1 000 km de distance.

 

Qui sont les personnes concernées?

Si vous pénétrez dans l’habitat potentiel de chauves souris dans les provinces canadiennes où la présence du syndrome du museau blanc (SMB) est confirmée ou soupçonnée, il relève de votre responsabilité de décontaminer vos vêtements et votre matériel avant de vous rendre dans d’autres lieux possiblement habités par des chauves souris (pour consulter la plus récente carte de la répartition du SMB/P.d. au Canada, rendez vous à l’adresse http://www.ccwhc.ca/wns_maps.php). Le syndrome du museau blanc se propage vers l’ouest au Canada et aux États Unis, et il touche de nouveaux sites à l’intérieur des régions où il est déjà présent. Toutes les mesures susceptibles de ralentir ou d’éliminer la propagation du syndrome du museau blanc devraient être prises, et la décontamination du matériel et des vêtements peut être effectuée par tout le monde, que l’on soit touriste, chercheur, représentant du gouvernement, ingénieur minier ou propriétaire foncier.

  • Les personnes qui pénètrent dans l’habitat potentiel de chauves souris dans l’ouest du Canada peuvent se sentir peu concernées par le problème que représente le syndrome du museau blanc. Bien que cela ne soit pas faux, la prudence reste de mise. Ainsi, certaines lignes directrices spéciales concernant l’ouest du Canada et visant à éviter la propagation du SMB/P.d. ont été préparées par un consortium de spéléologues et de biologistes en Colombie Britannique et en Alberta: Lutte contre la transmission du syndrome du museau blanc dans l’ouest du Canada.

 

Que pouvez vous faire?

Dans les pages qui suivent, vous trouverez des lignes directrices relatives à la décontamination des vêtements et du matériel visant à prévenir la dissémination du champignon responsable du syndrome du museau blanc.

  • Il s’agit de lignes directrices qui vous offrent les meilleurs renseignements disponibles sur la manière de traiter les vêtements et le matériel afin d’éliminer toute trace de champignon (P.d.) vivant, et de réduire au minimum les risques de dissémination du champignon dans de nouveaux lieux lorsque les vêtements et le matériel y sont transportés.
  • À mesure que de nouveaux renseignements seront recueillis, ces lignes directrices seront modifiées de manière à offrir l’information la plus à jour possible.

 

Lois, règles et responsabilités personnelles

Certaines régions du Canada sont visées par des règles et des règlements stricts qui exigent la décontamination complète des vêtements et du matériel lorsqu’une personne quitte un site susceptible de contenir le champignon responsable du syndrome du museau blanc (P.d.). Bon nombre des sites où le P.d. pourrait être présent sont fermés au public, et l’accès n’y est simplement pas autorisé. Dans la plupart des situations, toutefois, chaque personne doit évaluer les risques potentiels de dissémination du P.d. qui sont associés à ses activités, et prendre une décision quant à la décontamination.

Pour évaluer le risque de propagation du syndrome du museau blanc qui découle de vos activités:

  • Renseignez vous : consultez le présent site Web et rendez vous sur le site Web du Fish and Wildlife Service des États Unis concernant le syndrome du museau blanc;
  • Consultez la plus récente carte de la répartition connue du P.d. en Amérique du Nord (accessible sur les sites Web du Canada et des États Unis), et vérifiez l’emplacement de vos activités prévues sur cette carte;
  • Communiquez avec le biologiste des chauves souris de la province pour discuter des risques de propagation du syndrome du museau blanc;
  • Lisez les lignes directrices concernant la décontamination présentées ici et intégrez les à vos activités.

 

Produits de décontamination à utiliser au Canada

La vérification de l’efficacité de divers produits chimiques et processus pour la décontamination des vêtements et du matériel afin d’éliminer les spores de P.d. n’est pas terminée. La mise à l’essai des produits vendus aux États Unis a été effectuée dans une certaine mesure, et d’autres essais visant les produits offerts au Canada sont en cours. Les résultats de ces essais seront intégrés aux lignes directrices ci après à mesure qu’ils seront dévoilés. Beaucoup de produits sont fabriqués pour être utilisés exclusivement sur des surfaces non poreuses (surfaces dures) et n’offrent donc aucune garantie quant à l’utilisation sur des surfaces poreuses (p. ex. les vêtements). Les résultats des essais et les recommandations générales sur les concentrations efficaces de certains produits de décontamination seront bientôt connus, ce qui facilitera le choix d’un produit.

Lignes directrices pour la décontamination du matériel et des vêtements visant à prévenir la propagation du syndrome du museau blanc (champignon responsable : Pseudogymnoascus destructans) au Canada

 

 

(Modifiées d’après l’information fournie dans le « National WNS Decontamination Protocol – Version 06.25.2012 » du Fish and Wildlife Service des États Unis et dans l’addenda apporté par le groupe de travail technique sur l’atténuation de l’Inter-agency White Nose Syndrome Committee au « Biosecurity Protocol for Research Visits to Bat Hibernacula in Ontario » du Centre canadien coopératif de la santé de la faune, région de l’Ontario et du Nunavut.)

À des fins de clarification, l’utilisation du terme « décontamination » ou d’un mot de même racine dans le présent document se rapporte 1) au nettoyage et 2) au traitement visant à désinfecter les matériaux exposés.

 

BUTS DE LA BIOSÉCURITÉ ET DE LA DÉCONTAMINATION

Éviter la dissémination du champignon Pseudogymnoascus destructans:

  1. en utilisant de l’équipement de protection pour prévenir la contamination du personnel, des vêtements et du matériel sur les sites où la contamination est connue ou soupçonnée;
  2. en prévenant le transfert des spores d’une chauve-souris à l’autre sur un même site, ou entre des sites contaminés et non contaminés;
  3. en éliminant les spores sur l’équipement de protection;
  4. en désactivant les spores encore présentes sur l’équipement de protection.

 

ÉQUIPEMENT DE PROTECTION

  1. Un habit de pluie en vinyle ou en caoutchouc (salopette et manteau) suffisamment grand pour être porté par-dessus les vêtements.
  2. Une combinaison de travail jetable TyvekMD avec capuchon suffisamment grande pour être portée par-dessus un habit de pluie.
  3. Un casque de spéléologie ou de type semblable avec source lumineuse. Le capuchon de la combinaison TyvekMD doit être porté sous le casque et couvrir les cheveux; les cheveux longs doivent être attachés.
  4. Des bottes de caoutchouc bon marché, portées sur le site seulement. Une paire par personne, par site. Les bas de pantalon de l’habit de pluie doivent être portés à l’extérieur des bottes, et être couverts par la combinaison TyvekMD. Les bottes ne doivent pas être portées par-dessus les vêtements. Tout juste avant de quitter un site, il faut s’assurer d’enfiler des bottes propres et non utilisées.
  5. Des gants jetables en nitrile ou en latex, portés par-dessus les manches de la combinaison TyvekMD.
  6. Des cordes et de l’équipement de spéléologie, au besoin.
  7. Des sacs de plastique jetables ou lavables ou d’autres sacs étanches pour le transport des appareils photo.
  8. Des sacs à déchets en plastique jetables et étanches ou d’autres sacs pour disposer de l’équipement contaminé.

 

TRAITEMENTS DÉSINFECTANTS ET UTILISATION DES PRODUITS

La méthode la plus accessible pour le traitement de l’équipement submersible est:
L’immersion dans l’eau chaude : efficace à une température d’au moins 50 °C (122 °F) soutenue pendant 20 minutes
Les produits désinfectants doivent être utilisés conformément aux directives de l’étiquette.

La sécurité des personnes qui utilisent l’un des produits mentionnés est primordiale. Les fiches signalétiques (FS) élaborées par les fabricants fournissent des renseignements sur les propriétés physiques, la réactivité, les risques potentiels pour la santé, l’entreposage et l’élimination des substances, et sur les procédures de premiers soins à suivre relativement à la manipulation et à l’utilisation sécuritaires de ces produits. La connaissance préalable des FS des produits chimiques favorise une utilisation appropriée et permet de mieux réagir en cas d’urgence.

L’utilisation, l’entreposage ou l’élimination d’un produit règlementé d’une manière autre que celle indiquée sur l’étiquette approuvée du produit et sur la FS connexe constitue une infraction à la loi fédérale. Les produits désinfectants (ou leur eau de rinçage contaminée) doivent être gérés et éliminés conformément aux directives précisées sur l’étiquette, afin d’éviter la contamination de l’eau souterraine, de l’eau potable ou d’étendues d’eau non municipales, comme les rivières et les lacs. Respectez toujours l’ensemble des lois locales, provinciales et fédérales. Remarque : Les eaux usées contaminées par l’ammonium quaternaire ne doivent pas être évacuées dans des systèmes septiques en raison du risque de perturbation des systèmes et de fuite subséquente dans l’eau souterraine.

Les méthodes de traitement secondaires et pour le matériel non submersible sont les suivantes:

  1. Produits à base d’ammonium quaternaire contenant au moins 0,3 % de composés de l’ion ammonium quaternaire. Ces produits doivent être dilués d’après les instructions de l’étiquette pour obtenir la meilleure activité fongicide possible. (Remarque : les produits de nettoyage LysolMD de qualité professionnelle mentionnés dans le protocole de décontamination du Fish and Wildlife Service (FWS) des États-Unis [tableau 1] ne sont pas offerts au Canada, d’après le fabricant Reckitt Benckiser). Parmi les produits qui sont offerts au Canada et qui contiennent des composés de l’ion ammonium quaternaire, l’agent contenu dans les produits LysolMD, on compte les suivants:
    1. ASEPTOL 2000 S.E.C. Repro Inc. http://www.secrepro.com/en/sanitary/aseptol_2000.php
    2. EP51B Av-mixx Avmor:
      http://www.avmorgreen.com/English/products.php?cat=1
    3. Aqua San Zep Inc.
      http://webfiles.acuitysp.com/MSDS/2410_1_EN1_CDN.P.D.F
    4. Vanguard 256 Dustbane Products Ltd.
      http://www.dustbane.ca/msds/english/Vangard%20256_en.P.d.f
    5. Dyna Quat Plus Zep Inc.
      http://webfiles.acuitysp.com/psrCanada/psr_q161.P.D.F
    6. Clinicide (Bimeda-MTC Animal Health Inc.)
      http://veto.naccvp.com/product/basic/view/1194013?key=ds2597
    7. Virocid CID Lines
      http://www.belgagri.com/images/store/files/1272_VIROCID_FDS_FR.pdf

  2. Produits ménagers de blanchiment au chlore (p. ex. JavexMD) à un taux de dilution de 10 % par volume (1 part de produit, 9 parts d’eau).

Remarque : Les désinfectants à base d’alcool, comme les lingettes et le savon à main, ne suffisent pas à détruire les spores de P.d., comme l’indique le FWS des États-Unis.

Tableau 1 : Traitements possibles pour la décontamination des surfaces non poreuses et poreuses1,2,3

D’autres produits désinfectants dont la formule chimique est semblable (p. ex. un minimum de 0,3 % de composés de l’ion ammonium quaternaire) ou des traitements à base d’eau pourraient aussi être efficaces, et des essais sont en cours.

 

PLANIFIEZ VOS ACTIVITÉS! AVANT CHAQUE VISITE DANS UNE GROTTE/MINE

  1. Déterminez la situation du P.d./SMB4 dans la province ou le comté où votre équipement a été précédemment utilisé.
  2. Déterminez la situation du P.d./SMB4 dans la province ou le comté où vous comptez vous rendre.
  3. Communiquez avec les organismes de réglementation ou de gestion des terres locaux/provinciaux/fédéraux pour déterminer les mesures additionnelles à prendre pour visiter un site.
  4. Réservez votre équipement – Dans la mesure du possible, réservez un équipement distinct pour chaque grotte/mine, ou évitez simplement de pénétrer dans des grottes/mines qui exigent un tel équipement. À noter que bon nombre de types de cordes et de sangles n’ont pas fait l’objet de vérifications approfondies de leur intégrité après la décontamination. Rappel : L’équipement de sécurité ne doit jamais faire l’objet de traitements au moyen de produits chimiques, de modifications de température ou de traitements manuels qui n’ont pas été approuvés par le fabricant.
  5. Choisissez l’équipement le plus facile à décontaminer (en tenant compte des articles qui peuvent être immergés dans l’eau chaude).
  6. Apportez des sacs – Isolez (mettez en quarantaine) l’ensemble de l’équipement non décontaminé à l’entrée de la grotte/mine, dans des sacs en plastique ou des contenants hermétiques, en vue de les nettoyer et de les désinfecter plus tard. Aspergez les sacs de produit désinfectant et isolez-les dans un autre sac avant de les placer dans un véhicule afin d’éviter de contaminer celui-ci.
  7. Préparez une stratégie pour le nettoyage et le traitement de l’équipement (déterminez comment et à quel endroit l’équipement et les déchets seront confinés, entreposés, traités et/ou éliminés une fois de retour à votre véhicule/base).
  8. Nettoyez et traitez l’ensemble de l’équipement entre chaque visite dans une grotte, une mine ou un autre site. Si vous devez vous rendre sur des sites où la contamination par le P.d./SMB est connue ou probable, ne le faites qu’après avoir visité des sites où la présence de la maladie est inconnue afin de réduire le risque de propagation à de nouveaux lieux.
  9. N’oubliez pas : en aucun cas l’équipement utilisé dans une province ou un comté où le SMB est présent ne doit être utilisé dans une province ou un comté où le SMB n’a pas encore été détecté.

 

Organigramme pour déterminer l’équipement ou le traitement à utiliser

 

*Traduction de l’organigramme:

START = DÉBUT
No = Non

Yes = Oui

 

Votre visite/activité aura-t-elle lieu dans une province où la présence du SMB est soupçonnée ou confirmée?

Votre équipement a-t-il été précédemment utilisé dans une province où la présence du SMB est soupçonnée ou confirmée?

N’UTILISEZ PAS l’équipement, même s’il a été correctement décontaminé

Votre visite/activité aura-t-elle lieu dans un comté où la présence du SMB est soupçonnée ou confirmée?

Votre équipement a-t-il été précédemment utilisé dans une province où la présence du SMB est soupçonnée ou confirmée?

Utilisez de l’équipement correctement décontaminé

Votre visite/activité aura-t-elle lieu dans un comté où la présence du SMB est confirmée?

Votre équipement a-t-il seulement été utilisé dans la même province où vous comptez vous rendre?

N’UTILISEZ PAS l’équipement, même s’il a été correctement décontaminé

Votre équipement a-t-il été précédemment utilisé dans une province où la présence du SMB est confirmée?

Votre équipement a-t-il seulement été utilisé dans la même province où vous comptez vous rendre?

Votre équipement a-t-il été précédemment utilisé dans un comté où la présence du SMB est soupçonnée ou confirmée?

Vérifiez auprès de l’organisme de réglementation provincial/fédéral pertinent si l’équipement correctement décontaminé peut être utilisé

Votre équipement a-t-il été précédemment utilisé dans un comté où la présence du SMB est confirmée?

Vérifiez auprès de l’organisme de réglementation provincial/fédéral pertinent si l’équipement correctement décontaminé peut être utilisé

 

N’UTILISEZ PAS l’équipement, même s’il a été correctement décontaminé

 

 

 

 

APRÈS CHAQUE VISITE DE GROTTE/MINE

SUR PLACE

  • La décontamination est plus efficace lorsque la boue et les sédiments sont d’abord éliminés (Shelley et al., 2013). Enlevez ceux-ci immédiatement après être sorti de la grotte/mine (p. ex. au moyen d’une brosse en soie) et avant d’isoler l’équipement pour le transport et la décontamination.
  • Les gants jetables, les combinaisons TyvekMD et les serviettes en papier usées doivent être jetés dans un sac à déchets en plastique scellé qui doit ensuite être aspergé de produit désinfectant et conservé à des fins d’élimination. Idéalement, de tels sacs doivent être incinérés ou enfouis dans une décharge.
  • Isolez (mettez en quarantaine) l’ensemble de l’équipement non décontaminé sur place à l’entrée de la grotte/mine, dans des sacs en plastique ou des contenants hermétiques, en vue de les nettoyer et de les désinfecter plus tard. Aspergez les sacs de produit désinfectant et isolez-les dans un autre sac avant de les placer dans un véhicule afin d’éviter de contaminer celui-ci. Nettoyez et désinfectez TOUJOURS la surface extérieure des contenants et des sacs avant de les introduire dans des véhicules, des laboratoires ou des aires d’entreposage.

HORS DU SITE

  • Nettoyez l’équipement submersible et non submersible conformément aux directives du fabricant. Des essais en laboratoire (Shelley et al., 2013) montrent que l’utilisation de nettoyants classiques comme le détergent WooliteMD et le savon à vaisselle DawnMD aident à enlever la saleté et les débris organiques avant le traitement au moyen d’un produit désinfectant et contribuent à l’efficacité globale de la désinfection. Une fois l’équipement nettoyé, rincez-le en profondeur dans l’eau. Nettoyez/traitez l’équipement utilisé dans une province où la présence du P.d./SMB est confirmée ou soupçonnée avant de le transporter dans une province sans cas connu.
  • Désinfectez l’équipement submersible ou non submersible au moyen de l’un des traitements appropriés présentés à la section IV.
    • Équipement submersible (vêtements, bottes et/ou matériel pouvant être immergés dans un liquide):
      Le traitement privilégié pour tout équipement submersible est l’immersion complète dans l’eau chaude, à une température d’au moins 50 °C (122 °F) soutenue pendant une durée minimale de 20 minutes. 
      Certaines pièces d’équipement submersibles (selon le matériau) peuvent être immergées pendant au moins 10 minutes dans les produits appropriés décrits à la section IV, rincées en profondeur à l’eau, puis laissées à sécher. 
      Remarque : Bien que certaines machines à laver offertes sur le marché disposent d’un cycle d’assainissement et parviennent souvent à soutenir les températures recommandées, leur efficacité pour éliminer les conidies de P.d. n’a pas été vérifiée.
    • Équipement non submersible (appareils électroniques et/ou équipement risquant d’être endommagé par l’immersion dans un liquide):
      Nettoyez et désinfectez l’ensemble de l’équipement non submersible conformément aux recommandations du fabricant. Nettoyez l’équipement avec des serviettes de papier humides et laissez-les sécher, ou séchez les surfaces lisses avec des serviettes de papier. L’équipement non approuvé pour la désinfection devrait être réservé à des sites distincts.
      • Appareils photo/appareils électroniques
        Placez l’appareil photo et le flash dans un sac de plastique propre (p. ex. un sac refermable pour congélateur) ou dans un boîtier pour photographie sous-marine. Transportez l’appareil photo dans ce sac pendant votre visite. Aspergez la surface du sac d’une solution à base d’ammonium quaternaire avant de l’ouvrir et de récupérer l’appareil photo. Manipulez l’appareil au moyen de gants propres, utilisez-le, puis remettez-le dans le sac pour le transporter hors de la grotte/mine. Enfilez des gants propres après avoir rangé l’appareil. Une fois à l’extérieur de l’hibernacle des chauves-souris, retirez l’appareil du sac sur place au moyen de gants propres, et rangez-le dans le sac à déchets en plastique contenant les autres articles contaminés. Si l’appareil photo est confiné dans un boîtier réutilisable, retirez le boîtier en sortant de l’hibernacle et placez-le dans un sac de plastique en vue de le décontaminer plus tard, conformément aux instructions du fabricant. Essuyez l’appareil photo avec l’une des solutions à base d’ammonium quaternaire susmentionnées, et placez-le dans un autre boîtier propre ou dans un sac jetable.
  • Réduisez le risque de contamination des véhicules et de transport du P.d. dans de nouveaux lieux en vous assurant de prendre les mesures suivantes:
    • Transportez l’équipement dans des contenants propres.
    • Retirez vos vêtements extérieurs et vos bottes et confinez-les dans un sac de plastique ou un contenant hermétique avant d’entrer dans un véhicule. Les différentes options en matière de stockage varient considérablement d’un type de véhicule à l’autre, mais nettoyez et désinfectez toujours les surfaces extérieures des contenants avant de les embarquer dans le véhicule.
    • Demeurez à l’extérieur du véhicule après être sorti d’une grotte/mine ou après avoir terminé votre travail sur le terrain.
    • Enfilez des vêtements et des chaussures propres avant d’entrer dans le véhicule.
    • Nettoyez la terre et les débris à l’extérieur des véhicules (particulièrement les roues et le train de roulement).

 

RECOMMANDATIONS PROPRES À L’ÉQUIPEMENT

  • Vêtements et bottes
    • Portez des combinaisons TyvekMD jetables pour chaque visite. Ne réutilisez pas les combinaisons; elles se déchirent facilement lorsque l’on rampe dans les espaces restreints des grottes/mines. Jetez-les plutôt dans un sac à déchets en plastique scellé, aspergez ce dernier de produit désinfectant et ramenez-le avec vous à des fins d’élimination.
    • Prévoyez une paire de bottes propres par personne, par site, préférablement des bottes en caoutchouc dont la surface est facile à nettoyer. Enfilez des bottes propres dans le véhicule. Avant de quitter le site, retirez vos bottes et placez-les dans des sacs à déchets en vue de les décontaminer plus tard. Ne portez pas ces bottes à nouveau au site potentiellement contaminé, et enfilez des bottes propres (différentes) dans le véhicule.
    • Portez des gants en tout temps à l’intérieur des hibernacles, et lorsque vous manipulez de l’équipement potentiellement contaminé à l’extérieur. Conservez un stock suffisant de gants propres de taille convenable dans un sac en plastique, dans la boîte d’origine dans la mesure du possible. Après avoir manipulé une chauve-souris, retirez les gants et jetez-les dans un sac à déchets en plastique. Enfilez une nouvelle paire de gants non contaminés avant de manipuler une autre chauve-souris ou de l’équipement, comme un appareil photo. Pour retirer les gants : avec la main gantée, agrippez l’extérieur du gant à la hauteur du poignet (sans toucher la peau) et tirez en renversant le gant de manière à ce que l’extérieur contaminé se retrouve à l’intérieur du gant une fois celui-ci retiré. Retirez le deuxième gant en glissant vos doigts à l’intérieur de l’ouverture et en renversant la surface extérieure à mesure que vous tirez. Pour mettre de nouveaux gants : en agrippant l’extérieur du gant propre à proximité du poignet, à mains nues, enfilez le premier gant. Faites la même chose pour le deuxième gant. Recouvrez la combinaison TyvekMD de vos gants à la hauteur des poignets.
    • Nettoyez et décontaminez tous les autres vêtements au moyen de la méthode susmentionnée la plus appropriée (p. ex. immersion dans l’eau chaude pendant 20 minutes).

 

DÉCONTAMINATION D’AUTRES PIÈCES D’ÉQUIPEMENT ET RENSEIGNEMENTS SUPPLÉMENTAIRES

 

1 L’utilisation de noms commerciaux, d’entreprises ou de corporations dans le protocole est destinée à favoriser la compréhension du lecteur. Il ne s’agit pas d’un endossement ni d’une approbation officielle par des organismes provinciaux et/ou fédéraux d’un produit ou d’un service par rapport à d’autres qui pourraient également convenir à l’utilisation mentionnée.

2 Les lignes directrices des produits de décontamination doivent être consultées avant l’utilisation afin de vérifier leur compatibilité avec d’autres produits. En outre, les détergents et les composés d’ammonium quaternaire (p. ex. le nettoyant désinfectant quaternaire LysolMD IC) ne doivent pas être directement mélangés aux agents de blanchiment, car un tel mélange risque de désactiver le blanchiment et, dans certains cas, de produire un gaz chloré toxique. Tous les matériaux peuvent présenter des risques inconnus et doivent être utilisés avec prudence. Certains dangers sont décrits dans le présent document, mais d’autres pourraient exister.

3 La décision quant au caractère convenable d’un produit contaminant incombe uniquement à l’utilisateur. Les traitements qui emploient un tel produit doivent être effectués avec soin, particulièrement dans les espaces clos, en raison des risques d’inhalation du produit ou de contact avec celui-ci. Tous les utilisateurs doivent être conscients de ces risques.

4 Rendez-vous à l’adresse http://www.ccwhc.ca/wns_maps.php pour connaître la situation actuelle du SMB dans un comté, une province ou un territoire.